On vous dit tout sur le baiser

À l’occasion de la « Journée internationale du baiser », qui a lieu ce jeudi 6 juillet, Skyzo s’est posé une question simple, historique et existentielle : pourquoi s’embrasse t-on?
Sociales, chimiques ou sentimentales, les raisons pour lesquelles nous nous embrassons ont fait l’objet de nombreuses recherches.
Voici quelques faits historiques et sociaux pour être incollable en la matière.
  1. Le baiser serait lié à la relation mère enfant. Au temps de la préhistoire, les mères pré-mâchaient l’aliment avant de le donner à l’enfant. Cette pré-mastication se retrouve chez certaines animaux

2. Toujours en remontant à la période préhistorique, les anthropologues ont montré qu’il est probable que nos ancêtres se léchaient mutuellement le visage pour récolter le sel nutritif de la peau. Cela donné par la suite une dimension sentimentale aux embrassades.

3. Le baiser pourrait est inconsciemment un retour à l’enfance. Il serait ainsi le vestige de la succion, l’action instinctive que font les nourrissons pendant l’allaitement.

4. L’auteur Sheril Kirshenbaum a établi une histoire du baiser dans ses ouvrages et articles. Elle explique notamment, à la fin du XIXe siècle, que le baiser était encore inconnu en Polynésie, à Madagascar ou dans certaines tribus africaines.

5. Il y a 1500 av. JC dans ce qui est aujourd’hui l’Inde, des sources hindoues de cette époque évoquent en effet des personnes qui se « reniflent » avec la bouche, rapporte l’anthropologue Vaughn Bryant

6. Les Perses du Ve siècle s’embrassent mais uniquement entre personnes du même rang social. Les autres personnes doivent se contenter d’embrasser les pieds de leurs maîtres

7. En Papouasie-Nouvelle-Guinée, on ne se contentent pas d’un simple baiser. Ils coupent les cils de leur partenaire avec leurs dents. Cette pratique surprenante s’appelle le Mitataku.

8.  L’Ancien testament lui-même associe le baiser à l’amour. Amen

9. C’est Alexandre Le Grand qui a importer le baiser en Occident. Croyant que son pouvoir était de nature divine, il a exigé qu’on se prosterne pour lui baiser les pieds.

10. Un baiser est bon pour la santé : selon la durée, vous échangez en moyenne 80 millions de microbes.

11. Au Moyen-Age, il devient un signe de soumission envers une autorité supérieure. Le fait de s’embrasser est également une marque d’amitié entre chevaliers.

LAISSER UN COMMENTAIRE