Pendant qu’en Angleterre Jurgen Klopp est retourné chez Afflelou, et qu’en Italie un léopard a attaqué lâchement les cheveux de Paul Pogba, en France on disputait le 22 acte de notre bonne vieille Ligue 1… Et il y a eu du spectacle. Oui, pour de vrai!

 

41179

 

Le plat de résistance du week-end, c’était bien sûr l’Olympico comme l’a surnommé Canal +, cet OL/OM version 2.0. Bien loin du grand Lyon et sa force offensive et tout autant du Marseille attractif de Bielsa, ce match n’en n’était pas pour autant désagréable, il était même très intéressant. Comme dirait Patrick Abitbol, l’emballage c’est makash, il faut laisser sa chance au produit. Parce que le 1-1 était un bon match nul, au moins dans l’intensité et parce que techniquement Mapou Yanga M’biwa ou encore Alexys Romao me donnent le vertige. Mais ne faisons pas la fine bouche, des matchs comme ça en Ligue 1 on en prendrait tous les weekend … Avec un papayulélé, merci. Un match nul certes mais deux perdants, car les deux équipes font du sur place.

 

Les Portugais votent dans les buts du Téfécé

 

Mais les deux perdants font un heureux, les Monégasques. Vainqueurs de Toulouse (4-0), les hommes de Jardim ont sans doute offert leur prestation la plus aboutie de la saison, avec un triplé des Lusitaniens de l’ASM qui ont voté pour leur nouveau président de la République par procuration dans les cages du Téfécé. Et puis mine de rien, sans faire bruit, les Monégasques font leur trou devant, en compagnie du rival niçois. Le prochain derby jet-set croisette OGC Nice – Monaco va être très savoureux. Même si les Portugais on les connaît, ce sont des tricheurs, n’est ce pas Der Zak ?

 

Troyes, trois buts pour trois points et une première victoire
Enfin! Ce match m’a beaucoup fait pensé à un jeune puceau qui voulait conclure mais qui prenait râteau sur râteau, mais qui, après des mois de galère … finit par lâcher la purée. Dans mon dernier post, j’avais prévenu que le mec qui allait mettre ses sous sur la victoire de Troyes pourrait s’acheter un château en Espagne. J’annonce, je débarque cet été parce que c’est pas tout mais je veux croquer aussi. Si on parle terrain, l’effet Antonetti s’est dissout tel un Efferalgant effervescent dans l’eau, une élimination en coupe, deux défaites en championnat, j’entends d’ici les « Rudi Garcia » sortir des tribunes d’ici quelques semaines.

 

Le (désormais traditionnel) point route sur l’autoroute A-titre

 

Le vrai spectacle, lui, était comme souvent au Parc des Princes. Pas dans les tribunes, hein, sur la pelouse. Ce genre de match ( Victoire 5-1 contre Angers ) me rappelle mes saisons parisiennes sur FIFA 16. Du très beau jeu, des buts de dingos … Ça c’est Paris, le PSG qu’on aime ( enfin sauf les Marseillais, Lyonnais, Bordelais … Le reste de la France quoi ). Bizarrement je n’entends plus les gens qui disaient  « mais Di Maria, 63 M€ il va apporter quoi de plus à ce PSG? », et bah voilà el Fideo l’a prouvé, il a apporté la classe. Sa reprise de volée, c’est un geste, que dis-je une inspiration de génie. Encore un autre week-end dégagé sur l’autoroute A-titre. Mention spéciale pour Lucas qui a livré, une fois n’est pas coutume, une belle prestation. Il a sûrement dû  lire les multiples trappages du K ( oui je parle de moi à la troisième personne, et alors ? Alain Delon le fait aussi).

 

À part ça, Rennes au bout de la saucisse bat le Gazélec (1-0), Nantes et Bordeaux se neutralisent (2-2), Caen enfonce encore Montpellier dans les abysses (1-2), Sainté a rebouché le champagne face à Reims (1-1), et Nice et Hatem  » la hype  » Ben Arfa battent difficilement Lorient (2-1).

 

Allez c’est tout pour ce weekend et je que c’est déjà assez.

LAISSER UN COMMENTAIRE