Pendant qu’en Angleterre, la surprise Leicester touche au but, et qu’en Espagne le Barça vacille, en France on jouait là 33e journée de notre (trop) chère Ligue 1. J-5 journées avant la fin.

 

yan_2349

 

Il y a eu des buts au cours de cette journée et du suspense à tous les étages. On attend le multiplex et la musique pomme de reinette et pomme d’api avec impatience. Rien que pour la bataille pour la deuxième place, il va y avoir cinq voire six candidats. Tout d’abord il y a Lyon, qui s’est imposé chez Loulou Nicollin (0-2) avec le retour de Fékir qui fait plaisir à Jean-Mimi Aulas. Ensuite, il y a Nice ou plutôt OGC Ben Arfa, tant l’ex lyonnais a survolé Rennes, autre concurrent direct dans la course aux étoiles. En embuscade, Saint-Etienne et la petite compta de Galtier joue les petits épiciers en gagnant 1-0 face à Troyes. Ils pourraient bien nous là jouer  » 1-0, la marque des gagnants ». Le grand perdant de cette journée est Monaco, la supercherie du parc étant fini, les hommes de Jardim restent sur deux défaites dont la dernière écrasante (4-1) contre Lille. Et si, comme dirait Loulou, la place du con était pour Monaco ?

 

BEN ARFA AIRLINES
BEN ARFA AIRLINES

 

« La passion du Ricard, vaincra les pétrodollars  » mais pas demain parce que j’ai billard

 

L’autre vraie place du con est pour Marseille. 14 ème à six unités du premier relégable mais surtout toujours incapable de gagner un foutu match à la maison depuis plus de six mois, après son match nul 0-0 contre le FCGB. Ce triste OM-Bordeaux était d’ailleurs beaucoup plus intéressant en tribune. Entre le muppet show de chèvres avec musique de Benny Hill, les tentatives d’envahissement du terrain et les affrontements hors du terrain, la soirée de dimanche était des plus chaudes à Marseille. Le pire dans tout ça, le principale fautif, le président à mèche Labrune jouait au billard en loge alors que son équipe prenait l’eau. Ce mec est une idole idole au même titre que Marcel Desailly, leur côté JMBLC est juste magique. Le Marseille/Monaco de dimanche prochain risque d’être soporifique, certes, mais des plus dangereux. Et puis de toute façon on voit difficilement comment un match de foot pourrait être plus chiant que celui de dimanche soir.

 

Petite Mention au Téfécé qui enclenche une remontée folle digne d’une série américaine (4-0, contre Bastia) et au PSG qui, avec ses enfants, a battu Guingamp au calme, en marchant (0-2).

 

À part ça, Caen perd face à Lorient (1-2), Angers concède le nul vierge contre le Gazélec au bout de l’ennui et Reims se donne de l’air en battant Nantes (2-1).

 

Allez c’est tout pour ce week-end et je trouve que c’est déjà assez.

LAISSER UN COMMENTAIRE