vieux port, meeting de Jean-Luc Mélenchon

Un dimanche à Marseille presque ordinaire. Le soleil est au rendez-vous, les passants sont en short, les terrasses sont remplies, tout semble comme à son habitude…
Seulement, aux alentours du vieux-port, une marrée humaine  a pris possession du lieu phare de la ville.

meeting Jean-Luc Mélenchon, 9 avril

Dimanche 9 avril à 14h,  le candidat de la France insoumise a tenu un meeting impressionnant qui selon les organisateurs a réuni à peu près 70 000 personnes. De la fenêtre de la Mairie, Jean-Claude Gaudin « voit rouge ». Lui qui avait tant voulu que ce meeting se passe au plus mal, au point qu’il n’avait pas mis à disposition ses policiers municipaux.

Mais pourquoi tant de monde ? Pour mieux comprendre l’engouement autour de ce meeting, nous avons interrogé deux personnes. Pourquoi étaient-ils là? Qu’attendaient-ils ?

 

Nadjima, 18 ans, lycéenne au meeting de Jean-Luc Melenchon, 9 avril

« Cette année est importante pour moi, c’est la première fois que je vais pouvoir voter. Je crois en Mélenchon car c’est le candidat qui donne le plus d’espoir sur l’avenir. De plus, le fait qu’il utilise les réseaux sociaux au maximum pour sa campagne, étant une personne connectée, cela me permet de me sentir concernée, il sait comment s’adresser aux jeunes. Je suis venue avec une partie de ma classe, sur 35, nous sommes quasiment tous pour Jean-Luc Mélenchon. Pour le moment, il reste mon favori, même si j’essaye de faire le tour des meetings afin de pouvoir mieux comprendre le programme des candidats et par conséquent mieux voter. Nous ne pouvons pas faire confiance aux médias, c’est pour ça que je préfère me déplacer. »

 

Freddy Perretti, 34 ans, photographe au meeting de Jean-Luc Melenchon, 9 avril

« Pour ma part, Jean-Luc Mélenchon est le meilleur des candidats à se présenter à l’élection présidentielle de 2017. Je suis pour la paix et à mes yeux c’est ce qu’il incarne. L’ensemble de son programme me convient de l’écologie à l’abrogation de la loi El Khomri. Ce qui me plaît chez lui, c’est la continuité de ses propos, il n’a jamais vacillé à part c’est vrai sur le point écologique. Il a un peu changé sa manière de voir les choses mais positivement, il a su s’entourer pour tendre vers le mieux. Enfin, je suis pour une 6ème république, je souhaite une démocratie plus participative.  »

Sur place, nous constatons que de militants convaincus à jeunes hésitants, tous sont présents ensemble à parler d’avenir. Le secret de campagne de Jean-Luc Mélenchon serait peut être sa communication avec son électorat, chacun se sent proche du candidat et c’est certainement la raison pour laquelle il arrive à réunir les gens aussi facilement.

Pour la population, le candidat de la France Insoumise incarnerait-il le candidat de « la vérité »? Ce dernier ne tourne pas sa langue 7 fois avant de parler, bien au contraire il crie ce que beaucoup pensent tout bas même quand le sujet est sensible.

Il ne caresse pas non plus ses électeurs dans le sens du poil. Lorsque ces derniers présents à Marseille scandent son nom il leur demande d’arrêter : « je ne veux pas que mon nom soit un slogan. Vous n’êtes pas des dévots. »
En agissant de cette manière, il redonne à l’individu le sentiment d’être unique, avec sa propre pensée et ses propres idées, loin des dynamiques de foules. Une action calculée qui permet de faire croire aux personnes présentes qui ne font pas partie d’un troupeau de moutons.

La recette du succès de Jean-Luc Mélenchon selon nous : une pincée d’excellente gestion des réseaux sociaux à laquelle vous ajoutez un zeste de franchise saupoudré d’un peu de rebellion.

 

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE