Plus que le chômage, Lionel Messi ou le climat social tendu, la vraie star de 2016 n’est autre que la Mort en personne. Celle-ci a récemment fait parler d’elle en venant à bout de nombreuses célébrités dont David Bowie et Alan Rickman. En pleine promotion de son spectacle, la Faucheuse a accepté de se livrer à nous et d’expliquer ses agissements. Cancer, Sida, Michel Drucker et même du foot, tous les thèmes sont abordés.

 

3uid0zz34i9okhr2jwww20aq4.1000x676x1
LA MORT SUR SON 31 POUR CETTE INTERVIEW EXCLUSIVE.

 

Bonjour la Mort.

 

Bonjour.

 

A cause de vous, Michel Delpech, Michel Galabru, David Bowie, Alan Rickman ou encore René Angélil nous ont quittés en ce début d’année 2016. Vous n’avez pas honte ?

 

Je ne fais que mon métier. Après, je suis consciente que cela fait de moi une personne détestable, mais j’essaye de rester professionnelle et de ne pas y penser. Si je commence à penser à ma cote de popularité, je vais me mettre à déprimer et à avoir envie de me donner la mort. Or, c’est impossible, car « je » suis la Mort.

 

D’après un récent sondage Ifop, vous restez tout de même derrière Nicolas Sarkozy au classement de la personnalité la plus détestée des Français…

 

C’est censé me rassurer ? Qui aime le despote de poche à part lui-même ? Personne.

 

Pour en revenir à votre actualité, pourquoi choisir de frapper aussi fort dès le début de l’année ? Et surtout, pourquoi les célébrités ?

 

C’était important de marquer le coup après les fêtes, synonymes d’enthousiasme. Avec Noël et le nouvel an, les gens deviennent trop gais et imaginent que la vie est géniale, alors que c’est totalement faux. En apprenant la disparition de David Bowie, l’Homme a oublié les fêtes et s’est souvenu à quel point la vie était pourrie. En ce qui concerne la deuxième question, je dirais que je le fais avant tout par souci d’équité entre les célébrités, souvent riches, et les anonymes, qui le sont rarement et qui ont tendance à crever plus facilement.

 

C’est un raisonnement de gauche, voire d’extrême gauche. La Mort serait-elle communiste?

 

A ton avis, pourquoi je bosse encore avec une faux alors que je pourrais sortir les kalashs comme à Marseille ? T’es bidon comme journaliste, tu bosserais pas à BFM TV par hasard ?

 

Restons sérieux. Pour tuer les riches aussi facilement que les pauvres, vous vous êtes fait un allier de taille en la personne du cancer…

 

Le cancer, je le connais bien. Il est comme moi, il est très professionnel et incorruptible. Que tu sois riche ou non, il te fout de la métastase plein la tronche et t’as plus qu’à faire ton testament. Le Sida était comme ça avant aussi, mais il s’est laissé emporter par le vice, bien qu’il soit encore capable d’éclairs de génie, comme avec Charlie Sheen.

 

Capture d’écran 2016-01-15 à 09.36.14
LA MORT FINIT TOUJOURS PAR GAGNER. MÊME AU PUISSANCE 4.

 

A force de tuer les personnes célèbres uniquement par le cancer, vous n’avez pas peur que votre public vous reproche votre manque d’originalité ?

 

C’est un risque, mais l’important ce sont les résultats. Si l’on ne peut pas gagner en produisant du beau jeu, alors il faut changer ses méthodes. L’année dernière, le Marseille de Bielsa jouait mieux que l’AS Monaco de Jardim, mais c’est ce dernier qui a fini troisième de Ligue 1. Bah là c’est pareil. Mon objectif, c’est de tuer suffisamment de monde pour qu’on ne soit pas trop nombreux sur cette planète à la con. Je ne suis pas une mort-Youtube qui fait toujours le geste de trop alors qu’elle pourrait planter une tumeur dans le colon de sa victime.

 

Mais il y a bien d’autres moyens de tuer qui restent efficace, non ?

 

Ma cellule de recherche fait un boulot formidable et tente beaucoup de choses. On avait notamment testé Ebola, qui était bien parti avant d’être freiné par l’Homme… Là on ressort un vieux classique, la grippe aviaire. On mise tout sur la mutation du virus. Hors sciences, ma cellule diplomatique essaye de foutre le bordel dans le monde en favorisant l’enrichissement en uranium de l’Iran et la Corée du Nord. Une bonne guerre nucléaire serait le seul moyen de pouvoir me payer des vacances pendant deux ou trois mois. Je bosse non-stop depuis la dernière ère glacière…

 

A ce sujet, combien d’heures par semaine travaillez-vous ?

 

Il faudrait plutôt me demander de combien d’heures de repos je dispose… Je suis là partout, tout le temps. Quand je dors, mon beeper sonne, quand je regarde un match de L1, pareil. Même quand je vais aux pu… Hm, enfin bref, voilà quoi. Quand je pense que ce branleur de Père Noël me casse les couilles parce qu’il travaille dur un mois par an. «Oh, oh, oh, de la Nouvelle Zélande à l’Alaska, je ne m’arrête pas, tu sais ?» Ouais bah moi, je peux être en train de tuer un tireur de pousse-pousse indonésien et devoir parcourir des milliers de kilomètres pour achever un vieil autrichien trois secondes plus tard. Sans parler de vous, les humains, qui vous plaignez du sommeil éternel alors que je ne cumule que deux heures de sommeil sur mon existence toute entière !

 

A quoi peut-on s’attendre pour les prochains mois de votre part ? Quelles célébrités devraient y passer ?

 

Je vais profiter de l’hiver, qui affaiblit les personnes âgées, les malades ainsi que les pokemons de type roche et vol pour continuer sur ma lancée. Je ne peux pas vous donner les noms des futurs morts comme le stipule le serment d’Hadès, mais je peux juste vous dire que depuis son éviction de Questions pour un Champion, Julien Lepers ne va pas très bien. Il se balade dans la rue avec des petites fiches jaunes en criant « Je suis, je suis, je suis ? » ou encore « Oh oui, oh oui, oh oui ! » à des passants à qui il promet des dictionnaires Larousse s’ils lui prêtent un tant soit peu d’attention. Son état mental pourrait s’aggraver et faire de lui une proie facile. Attention également à Di Caprio qui ne va pas gagner l’Oscar du meilleur acteur.

 

Qu’en est-il de Michel Drucker ?

 

C’est un mystère. Mes équipes de chercheurs travaillent activement pour comprendre la résistance anormale de Michel mais aussi de Valéry Giscard d’Estaing. Leur taux de midi-chloriens est supérieur à celui de maître Yoda et leur espérance de vie estimée à plus de mille ans. Je me demande même s’ils ne sont pas increvables. Vous allez en bouffer du Vivement Dimanche et du Conseil Constitutionnel à l’ancienne…

 

Vous ne pouviez pas être plus cruelle.

 

Tu changeras d’avis quand je viendrai te cueillir à froid et te regarderai droit dans les yeux.

 

 

Propos recueillis par William Pereira

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE