Egypte

 

Mercredi dernier, un utilisateur du site eBay, Ahmed Ghanim, a mis en vente l’actuel président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, en réponse à la volonté affichée de ce dernier de se sacrifier pour sauver l’économie de sa nation.

 

En effet, en plein dévoilement de son plan pour relancer l’économie égyptienne en proie à d’énormes pertes – en raison notamment de la diminution des aides financières en provenance des pays du Golfe– l’ancien général a déclaré : « Par Dieu, si je pouvais me vendre pour sauver cette nation, je le ferais sans hésiter ! », Pris aux mots quelques minutes plus tard, le Maréchal Sissi se retrouve mis en vente à un prix qui n’a cessé d’augmenter (atteignant les 100 300 $), en raison de la réactivité d’une centaine d’internautes désireux de s’en débarrasser sans pour autant se retrouver lésés.

 

Sans titre

 

Beau buzz, coup de génie donc, malgré la suppression rapide de l’offre pour non conformité par les modérateurs du site e-commerce qui prohibe toute forme de transaction humaine.

 

Mis à part cette mise en vente satirique d’Al-Sissi – arrivé au pouvoir à la suite du coup d’Etat militaire du 3 juillet 2013 contre le président Mohamed Morsi- il faudra également retenir de ce discours cette merveilleuse injonction pleine d’insolence, prononcée en parfaite cohérence avec sa ligne de conduite autoritaire : « A tous les Egyptiens qui m’écoutent, si vous aimez vraiment l’Egypte – écoutez-moi, et uniquement moi ! »

 

Pas sûr que ses paroles soient bues au premier degré.

LAISSER UN COMMENTAIRE