Le changement c’est pas pour maintenant, cette journée de ligue 1 démontre encore plus le fossé qui sépare le PSG de ses concurrents. Ou plutôt de ses sparring-partners.

 

psg-home
« PUTAIN, ON SE FAIT VRAIMENT CHIER CETTE ANNÉE »

Ca devait être un piège, le genre de match de fin d’année qu’on joue sur une jambe et qu’on regrette le lendemain. Comme là fois où tu finis bourré avec la moche à tes côtés. Mais malheureusement pour le suspens, ils ne sont pas tombés dans le panneaux. On parle évidemment du PSG. Who else, dirait Clooney. Grâce à un super Zlatan, deux buts et une passe décisive, les Parisiens n’ont laissé aucune chance aux Niçois. Autre mention pour Marquinhos qui ne mérite pas de porter la grosse parka encore longtemps. Le banc de touche c’est nul et c’est encore pire en hiver.

 

Côté niçois, à part de petites fulgurances d’ Hatem Ben Arfa, rien à signaler. C’est là où l’on se rend compte que tant que tu n’as pas rencontré le PSG, tu ne peux pas être jugé. C’est un peu comme si tu n’avais pas de Rolex à 30 piges, on ne peut rien te reprocher, il t’en reste encore 20 devant toi pour réussir ta vie. Big up à Jacques Ségéla au passage.

 

Et le reste du monde

 

D’habitude je mets en exergue les équipes qui m’ont plues le week-end, mais au final formations que j’encense un week-end se vautrent complément la journée d’après. Serais-je une sorte de porte poisse, le même guigneur qui serait au dessus de l’Abbé-Deschamps et du stade Bollaert? Je me suis levé ce matin (ça commence comme une chanson à la Christophe Maé … ) et j’ai regardé le classement. J’ai remarqué qu’entre Caen (3e) et Rennes (10e) il n’y a que six points d’écart. C’est moins de la moitié de l’écart entre le PSG et son dauphin angevin.
Cette année en Ligue 1 c’est porte ouverte, self-service, open bar et toutes les analogies à la gratuité. Une petite série de deux victoires et on est dans le bon sens. Regardons l’OM, quatre points pris lors des deux derniers matchs et les voilà à seulement six points du podium.  La lecture positive (coucou Daniel R.) veut qu’on voie le verre à moitié plein. Le championnat est disputé (sauf tout en haut), il y aura du suspense et l’extincteur que je suis voit le verre à moitié vide. Avec ces équipes défensives à domicile… d’ailleurs ce 17ème acte a montré qu’il était plus simple de se déplacer que de recevoir. Un championnat où Saint-Etienne avec sept défaites est 6e à trois points du podium. Les gestionnaires de compta’ en sont ravis mais le public pleure, comme nous observateurs.

 

Bref, les les résultats. Lyon gâche la fête d’adieux à Gerland, un peu comme un mari qui vient avec sa maîtresse à son anniversaire surprise, en perdant face à Angers ( 0-2). Ajaccio, Nantes, Reims, Troyes, Saint-Etienne et Rennes nous ont fait perdre 90 minutes d’espérance de vie. Le magicien Jardim gagne à Bastia (1-2) et fait remonter Monaco à 1 point du podium. La méthode Antonetti, c’est à dire peut importe qu’elle soit jolie l’essentiel c’est de pécho, marche et Lille bat Caen (1-2). Rolland Courbis aime le vélodrome et accroche l’OM avec Montpellier (2-2).

 

Allez c’est tout pour ce week-end, et je trouve que c’est déjà assez.

 

PS: n’oubliez pas, on trappe la Ligue des champions mercredi soir, cœur avec les doigts mes Skyzo.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE