French Prime Minister Manuel Valls gestures as he delivers a speech during a meeting with Socialist Party members in Colomiers on August 29, 2016. Several hundred people gathered late August 29 afternoon outside the town hall of Colomiers (Haute-Garonne) for a meeting between Prime Minister Manuel Valls and Socialist Party members. / AFP PHOTO / PASCAL PAVANI

Le discours inattendu

À l’occasion du meeting de rentrée de la gauche (qui se voulait pro-Hollande) à Colomiers (Haute-Garonne), le Premier ministre a prononcé un discours hier soir sur le thème de la République, discours qui en a stupéfait plus d’un.

Alors que tout le monde s’attendait à ce que ce dernier prononce un discours qui mettrait en avant l’actuel président de la République et traiterait des questions de société d’utilité publique. Manuel Valls, après avoir pris le temps de torpiller Sarkozy, a clairement usé de cette tribune pour vilipender à nouveau les femmes voilées françaises. Il semblerait que la décision du Conseil d’État de suspendre les arrêtés anti-burkini vendredi dernier, ne soit toujours pas digérée par Valls.

C’est le visage fermé, la voix submergée par la colère, que celui-ci explique que Marianne, l’allégorie de la République, serait représentée sein nu en faisant référence au tableau d’Eugène Delacroix « La liberté guidant le peuple » car elle est libre et nourricière du peuple, l’opposant aux femmes voilées.

Le malaise

La salle est crispée, les ministres grincent des dents, le malaise semble avoir pris place au premier rang alors qu’une partie de la salle applaudit les joutes oratoires du Premier ministre contre le voile. Personne ne s’attendait réellement à cela. Dans les coulisses, certains font part de leur déception, pensant que le Premier ministre profiterait de cette tribune pour faire l’éloge de l’actuel président de la République et faire en sorte de valoriser la gauche.

Plus tôt la semaine dernière, Manuel Valls s’attaquait à Najat Vallaud-Belkacem, actuelle ministre de l’Éducation sur la question du burkini. Il semble clair que Valls ait une aversion pour les femmes voilées qu’il présente comme asservies et qu’il « délivrera » par tous les moyens. Néanmoins, ses prises de position toujours plus cinglantes les unes que les autres commencent à inquiéter sérieusement et particulièrement dans son camp.

« Marianne a le sein nu, elle n’est pas voilée parce qu’elle est libre »

L’utilisation de l’allégorie de Marianne symbolisant la République est détournée dans le discours de Valls. En effet, Manuel Valls souhaite avec cette image représenter la femme française par excellence ôtant ainsi aux femmes voilées leur appartenance à la France, leur nationalité française.

Prendre Marianne comme figure de comparaison nous amène à la conclusion que les femmes voilées françaises ne seraient pas de « vraies françaises ».

Dans la foulée, la candidate à la primaire d’EELV a réagit sur Twitter par ce tweet :

Capture d’écran 2016-08-30 à 08.50.17

LAISSER UN COMMENTAIRE