Milgram 2 : l’homme est toujours un loup pour l’homme

En 1963, des scientifiques testent le degré de soumission de l’être humain à une autorité. Les participants à cette expérience doivent alors électrocuter d’autres personnes sur ordre d’une autorité. Bien entendu, il s’agissait d’acteurs criant de douleur.

En 2017, des scientifiques décident de retenter l’expérience pour voir si les hommes sont toujours aussi fragiles face à une autorité tyrannique. La réponse est oui si on en croit les résultats des chercheurs de la SWPS University of Social Sciences and Humanities à Varsovie (Pologne).

Sans passer par la chaise électrique cette fois-çi 40 hommes et 40 femmes ont joué le jeu des victimes. Si l’homme reste un loup pour lui-même, il éprouve une certaine mansuétude pour les femmes. En effet, le taux de refus était trois fois plus élevé quand la victime représente la gente féminine.

LAISSER UN COMMENTAIRE