PRESENTE-TOI : Bill-E, l’application pour en finir avec vos tickets de caisse

La rédaction de Skyzo a rencontré les créateurs de Bill-E, une start-up écologique en création qui souhaite en finir avec ce qui pollue nos achats au quotidien : les tickets de caisse. 

– Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Nous sommes Maeva Bouda et Marine Lemoine, 22 ans, toutes deux étudiantes à l’ISIT (Institut Supérieur d’Interprétation et de Traduction) et désireuses de résoudre un problème du quotidien pour faciliter la vie des consommateurs tout en s’inscrivant dans une démarche éco-responsable.

Après une classe préparatoire littéraire, nous sommes entrées à l’ISIT en 3ème année. Après la validation de notre licence en Angleterre pour Maeva et en Allemagne pour Marine, nous sommes actuellement en master 2 de Management Interculturel pour Maeva et de Communication Interculturelle et Traduction pour Marine.

– Que signifie Bill-E ?

Bill-E, c’est la prochaine révolution numérique qui vous attend en caisse ! Bill-E entend vous débarrasser de vos preuves d’achat papier pour les remplacer par leur version numérique : Bill, la facture en anglais, et E, pour electronic, une facture numérique donc !

– Pourquoi vous êtes-vous lancé dans cette création d’entreprise ?

Avant l’ISIT, la création d’entreprise était, il faut l’avouer, bien loin de nos centres d’intérêts… Mais comme nous sommes curieuses, nous avons postulé au Parcours Entreprendre de notre école qui nous proposait de nous initier à l’entreprenariat. Plus qu’une initiation, ce fut pour nous le début de cette belle aventure qu’est Bill-E. Nous nous connaissions avant, mais notre collaboration autour d’un projet commun s’est révélée être une riche expérience professionnelle et aussi humaine qui nous a tout de suite donné envie de continuer !

– Que proposez-vous ?

L’objectif de Bill-E est de débarrasser vos portefeuilles, vos sacs et vos poches de tous ces tickets de caisse papier qui en plus de participer à la pollution de l’environnement, se perdent et s’effacent très rapidement, perdant ainsi toute leur utilité. Nous souhaitons créer un système doté d’une application mobile et d’une interface web pour le consommateur, qui lui permettent de récupérer notamment ses factures et ses garanties directement en version numérique sur son smartphone. Le consommateur peut ensuite les gérer à sa guise : les ranger dans des classeurs personnalisables, les partager, les commenter et les supprimer quand il n’en a plus besoin.

– Comment est venu ce déclic pour lancer un tel business modèle ?

Très simplement en fait ! Un après-midi, nous sommes parties en virée shopping et à cause, ou plutôt grâce, à tous les tickets que nous récoltions nous avons partagé notre désarroi commun face à un tel gâchis de papier. Et puis tous ces bouts de papier ne sont vraiment pas pratiques ! On ne sait jamais où les ranger et on risque toujours de les perdre, et pour faire un retour en magasin, ce n’est vraiment pas pratique !

– Pouvez-vous expliquer votre concept et son fonctionnement ?

Le fonctionnement de Bill-E est très simple. Notre objectif principal est en effet de faciliter la vie du consommateur en améliorant son expérience client. Celui-ci n’aura qu’à télécharger l’application Bill-E sur son smartphone et lors de son passage en caisse dans les magasins équipés du système Bill-E, il recevra ses preuves d’achat directement sur son application Bill-E.

– Considérez-vous comme des révolutionnaires écologiques ?

Si nous sommes évidemment soucieuses de participer à réduire l’impact environnemental des activités humaines, nous ne considérons pas Bill-E comme une véritable révolution écologique. Selon nous, aujourd’hui la cause environnementale est suffisamment importante pour qu’elle soit prise en compte dans tout nouveau projet. Et si certains consommateurs seront surtout sensibles à la praticité de Bill-E, d’autres le seront davantage quant à son caractère éco-responsable.

– Avez-vous des estimations écologiques si le système Bill-E serait adopté massivement ?

Prenons deux exemples éloquents.

Carrefour est le premier distributeur européen. A l’échelle mondiale, il totalise 11 935 magasins et 13 millions de passage en caisse par jour, c’est-à-dire 13 millions de tickets papier édités par jour ! L’économie de papier thermique et d’encre pour l’impression des tickets réalisée grâce à Bill-E serait substantielle ! Et sachant que la grande distribution est le premier revendeur d’électroménager en volume, les tickets de caisse contenant les garanties, sont à garder précieusement.

Autre exemple : La Grande Récré et ses 220 magasins en France métropolitaine. Les jeux et les jouets sont également des types de produits qui sont particulièrement susceptibles d’être rapportés en magasin (produit défectueux, doubles…). Selon nos estimations, l’enseigne dépenserait plus de 230 000 euros par an en papier thermique et imprimerait 2 640 km de ticket par an, soit plus qu’un aller-retour Paris-Marseille !

– Cela fonctionne pour toutes les enseignes ? De la grosse boutique d’un centre commercial au boulanger du coin ?   

A terme, c’est effectivement ce que nous visons, oui ! Mais avant d’arriver au stade du tout numérique pour les tickets de caisse, le chemin sera long. Au-delà de la question des partenariats entre Bill-E et les enseignes, il s’agit surtout d’un changement de mentalité et de comportement lors du passage en caisse qu’il faudra opérer. Et puis, il n’est pas question d’imposer le tout numérique à tout le monde ! Certaines personnes ont leurs raisons de préférer la version papier, que nous respectons ; et d’autres ne sont tout bonnement pas équipées de smartphone !

– Qu’est-ce que cela apporte aux consommateurs ?

De la facilité et de la sécurité avant tout ! Facilité car les consommateurs n’auront plus besoin de se préoccuper de leurs tickets de caisse papier qu’il faut ranger, trier, conserver s’ils contiennent des garanties. Ils seront désormais tous centralisés dans un seul et même endroit avec la possibilité de les gérer à sa guise. Et sécurité, car les garanties et les factures qui s’effacent avec le temps et qui ne sont ainsi plus valables ne seront qu’un lointain souvenir.

– Comment financez-vous Bill-E ?

Bill-E participe à différents concours afin de gagner en visibilité mais aussi d’avoir des fonds pour commencer à développer le système. Une levée de fond avec des investisseurs est également envisagée.

– Des conseils à donner aux jeunes afin de se lancer dans l’entreprenariat ?

Nous sommes nous-mêmes des novices en la matière mais si parmi tous les conseils que nous avons déjà reçus, il n’y en avait qu’un à retenir ce serait celui-ci : osez ! Il ne faut pas craindre de se lancer, surtout lorsqu’on est encore étudiant. Qu’est-ce que l’on risque ? Un échec ? Ce sera toujours une expérience enrichissante et valorisante ! Donc, en quelque sorte, osez oser !

– Quels sont les retours ?

Nous avons interrogé beaucoup de personnes différentes quant à notre projet. Nous souhaitons en effet connaître les problématiques des consommateurs afin d’y apporter la réponse la plus pertinente possible. Les retours sont toujours très bons. Si certaines personnes émettent des doutes quant au fait que les personnes âgées par exemple ne sont pour la plupart pas équipées de smartphone, ce sont les seuls retours mitigés que nous avons. Pour le reste, certains sont même prêts à télécharger l’application dès maintenant et affichent une mine déçue quand on leur rappelle que nous sommes en phase de développement ! De plus, les jurys des concours auxquels nous avons participés ont été séduits cette idée novatrice.

– Quelles sont les prochaines échéances pour Bill-E ?

La prochaine grande échéance est le lancement de la version bêta de Bill-E. Pour son développement nous cherchons toujours activement un développeur avec si possible des compétences hardware. D’ailleurs si vous êtes intéressé ou si vous connaissez quelqu’un susceptibles de l’être, n’hésitez pas à nous contacter, on se fera un plaisir d’échanger avec vous !

Pour contacter le projet : contact.bill.e@gmail.com

Pour suivre l’actualité de Bill-E : www.contactbille.wixsite.com/bill-e

Facebook : Bill.e03

Instagram: bill_e03

LAISSER UN COMMENTAIRE