Pendant qu’en Espagne, le Barça mettait une manita et un twix à Valence et qu’en Angleterre Martial la jouait (encore) comme Henry, en France se déroulait le 24e acte de notre belle Ligue 1. Et le spectacle n’y était pas, pour le cas…

 

1788221-37761718-1600-900

 

On y a presque cru, oui Lorient aurait pu être la première équipe à prendre un point au Parc des Princes, et, pire (ou mieux), être la première à faire tomber l’ogre parisien. Laurent Blanc ayant titualarisé Ongenda, Augustin et Stambouli, le mec a du faire un pari avec Jean-Louis Gasset en mode « Eh J-Lou rien à foutre, j’ai des couilles je mets les trois titulaires et la prochaine fois je prendrai les U19 », ah sacré Cévenol. Au final quand Paris a accéléré, Paris a planté deux buts dont un joli de Layvin Kurzawa, le mec qui a un nom de basketteur en NBA et qui mets que des beaux buts, classe. Petite mention spéciale pour Zlatan qui a la condition physique d’un mec de FSGT mais qui plante but sur but. Perdez pas espoir les gars, le prochain c’est peut être vous.

 

Nice-Monaco, la jet set au sommet.

 

Si j’ai décidé de parler de Nice et Monaco ce n’est pas parce que la Côte d’Azur est superbe ou parce que Jean Roch a une boite de nuit là bas, non c’est parce qu’ils squattent le haut du classement. Et surtout que le trou commence à ce creuser entre Nice et ses poursuivants. Vainqueur de Toulouse (1-0) grâce à un énième but de Hatem « La hype » Ben Arfa, les hommes de Claude Puel se donnent le droit de disputer un sacré derby ce samedi contre … Monaco. Eh oui, pour une fois, Louis II sera plein… enfin il y a du bruit, quoi. Vu que les Monégasques ce sont imposés (2-0) contre Bastia, avec un bon Wagner Love (non, rien à voir avec l’actrice Britanny Love, bande de cochons ), espérant qu’ils soit meilleur que Mousssa Maazou ou encore Djamel Bakar.

 

Et les deux olympiques dans tout ça ?

 

Plus les journées passent, plus je m’inquiète pour les deux olympiques … Parce qu’ils pourraient se retrouver sans coupe d’Europe à jouer la saison prochaine. Un peu comme si Gérard Depardieu n’avait plus de pinard pour sa journée, vous vous rendez compte du drame ? Malgré leurs victoires respectives contre Bordeaux (3-0) et Montpellier (1-0), Lyon et Marseille restent à cinq points du poduim. Qui sera le guignol en fin de saison, hein Jean-Mimi ? En tout cas, le classico de ce week-end sera limite vital pour les ambitions européennes de l’OM.

 

A part ça, Reims – n’ayons pas peur des mots – nique Angers sur le fil (2-1), Guingamp s’est vidé les couilles sur la peripapéticienne de la Ligue 1, j’ai nommé Troyes (4-0), Lille ralentie Caen (1-0), Nantes se relance face au Gazélec (3-1). Endfin, dans un match bien dégueulasse, Sall le bien nommé délivre Saint-Etienne face à Rennes (0-1).

 

Voilà c’est tout pour cette journée, et je trouve que c’est déjà assez.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE