Ah voilà le retour du moment propice à la détente et à la rigolade comme dirait notre bon vieux Julien Lepers. C’est l’heure de l’analyse de la 12 ème journée de Ligue 1.

Ce 12 ème épisode a commencé avec cette mascarade d’opposition rennaise face à un PSG B, avant le grand match face au Real ( mardi prochain,ndlr) en Ligue des Champions. Les épiciers parisiens ont géré la boutique face à des rennais amorphes. Victoire 1-0 des hommes de Laurent Blanc, tout le monde à été bon sauf … Stambouli et Rabiot. Stambouli ou le nouveau mec qui arrive en cours, qu’on pense être le petit intello mais qui se tape des 8 de moyenne générale. Côté rennais cette opposition va laisser des traces, la maçonnerie de Montanier ( et c’est pas Der Zakarian qui l’a dit ) va peut-être lui faire perdre sa place. Un retour de Frédéric Antonnetti serait évoqué, Marty McFly se retourne sur son skate volant. Lyon tel un cambrioleur avance sur la pointe des pieds Mais ce PSG qui gère la boutique a un nouveau Dauphin, c’est l’Olympique lyonnais.

Sans faire de bruit, les Lyonnais enclenchent leur championnat et prennent des points. Le jeu laisse encore à désirer, mais comme dirait l’autre, la fin justifie les moyens. Grosse pensée pour Rocco Siffredi. Victoire à Troyes ( 0-1) qui permet aux Lyonnais de s’installer sur le podium. À une semaine du fameux derby du forez, les verts se sont eux aussi rassurés et ont même marqué trois buts à Geoffroy Guichard. C’était un coup à prendre un énorme billet sur les sites de paris sportifs. Victoire 3-0 face à Reims qui commence à rayer son disque du tube de l’été.

L’OM enchaine, Bordeaux déchante Pour eux l’été n’a pas été un tube, mais l’automne-hiver risque d’être synonyme de renouveau. C’est l’OM de Michel ( et Michy ), deuxième victoires consécutives à l’extérieur. L’équipe-type commence à se dessiner avec une défense centrale Nkoulou-Rekik ( Karim rekiki … Karim Rekik ) et le milieu Lucas Silva-Lassana Diarra qui est vraiment la seule satisfaction de cet OM. Un peu comme toi qui n’a qu’une note au-dessus de la moyenne et, encore c’est en EPS, donc ça ne compte pas. Par contre, ceux qui n’atteindront même pas la moyenne en EPS, ce sont les Girondins de Bordeaux. Face à des Ajacciens endeuillés par la disparation de leur intendant peu avant le match, les Girondins se sont inclinés (2-0). Est ce plus grave que la défaite face à Sion en Europa Ligue ? C’est comme de demander si tu préfères avoir la gastro ou une grosse grippe ? Amorphes depuis bien longtemps, les Bordelais pourraient y laisser des plumes. Tout comme Willy Sagnol, qui pourra aller entraîner en Suède, c’est bien aussi la Suède. En substant, Monaco gagne enfin à Louis II, les 12 spectateurs présent en on fait une Ola. Les supporters de Toulouse et Montpellier et Lille augmenteraient le trou de la « sécu » et la production de prozac.

La hype Ben Arfa n’a pas brillé ce week-end. Et dans le derby breton Guingamp-Lorient, un Moukandjo en feu à laissé place à Majeed «Jacky Chan» Warris, dans ce qui a été le tacle de rageux le plus esthétique de ces 15 dernières années. Cyril Rool en est tombé de sa chaise. Allez c’est tout pour ce week-end et c’est déjà bien assez.

LAISSER UN COMMENTAIRE