Alors qu’en Allemagne, Aubameyang est le meileur buteur européen, qu’en Angleterre Vardy bat le record de 11 buts consécutifs en Premier League et qu’Arsenal prend l’avion pour aller s’acheter une baguette. En France, se tenait le 15 ème acte de notre belle Ligue 1 avec plus de 30 buts dans cette journée.

 

Capture d’écran 2015-11-30 à 15.59.10
LES BORDELAIS ONT BEAUCOUP COURU DERRIERE LE BALLON DIMANCHE. ET LE SCORE AUSSI.

 

Et le spectacle a commencé vendredi soir à Gerland, où Roland Courbis et Montpellier ont plongé Lyon dans une crise de novembre à l’accoutumée parisienne. Défaite 4-2, et cette fois ci, il faut le souligner, ce n’est pas de la faute de Mapou, ce dernier ayant évolué sur le banc, sans doute son meilleur poste. La bande à Alex Lacaz’ a chuté face à des Montpellierains qui enchaînent ainsi une troisième victoire consécutive. En conférence de presse d’après-match Roland Courbis aurait déclaré « C’est un match qu’on a gagné, parce qu’on a gagné le droit de gagner. » Non je plaisante, mais la Courbis touch commence à prendre du côté de la Mosson.

 

Le Parc des Princes de l’automne

 

Eux ont déjà glané le titre honorifique (et purement journalistique) de Champion d’automne dès la 15ème journée. Eux, c’est bien sur le PSG, vainqueur en marchant de Troyes 4 buts à 1. Voyant que je suis, j’avais prédis le but de Cavani contre Troyes dans mon billet de la 13ème journée. Cette fois-ci je prédis un bon match de Stambouli avant la trêve, oui je suis comme ça, même avec une épée en plastique je pars au front monsieur. « Ce qui compte ce ne sont pas le scartes, c’est ce que vous en faites », n’est-ce pas ? Revenons au match, Paris facile, Paris qui se permet même de faire marquer des jeunes de 18ans ( Jean-Kevin Augustin, un nom à prénoms mais pas encore Thierry Henry). Petite motion personnelle pour Troyes qui avec ce but de merde à la 91′ m’empêche d’empocher mes 158€, saleté de fin match.

 

Mais « Caen » vont-ils s’arrêter ?

 

Voilà une équipe qui donne la preuve que le « ça ne coute pas plus cher de bien manger » (oui, c’est la journée des slogans à la con) est aussi possible dans le foot. Le stade Malherbe truste la seconde place du classement loin devant les Marseille, Monaco et autres Bordeaux. C’est justement les Girondins, qui ont pris une féssée 4-1 de la part du dauphin du PSG au stade Matmut-Atlantique, preuve que cette dernière n’assure pas du tout (journée slogan…). Les hommes de Patrice Garande sont une vraie bouffée d’oxygène dans cette Ligue 1 morose. Et démontrent que l’excuse de l’oseille ça va deux minutes, parce que comme le dirait le philosophe Michel Sardou « Ils ont le pétrole, on a les idées ». Journée chanson française, aussi.

 

Marseille-Monaco, ou le vrai-faux bon match

 

Le clou du spectacle de cette 15ème journée prenait place au Vélodrome, avec un bon vieux OM-Monaco des familles. Score final trois buts partout, typiquement le score flatteur, mais ne faisons pas les fines bouches. On en boufferait volontiers tous les week-ends, des matchs avec autant de banderilles. Mais dans le fond, ce match, c’est un peu la nana qui se donne à fond pour aller en boite, que tu ramènes chez toi, et qui n’est pas la même au réveil le lendemain. Un match Cristina Cordula quoi. Mention spéciale à Fabio Coentrao, qui avec son pied gauche, me fait penser à Jérome Rothen dans ses années de gloires.

 

A part ça, Benjamin «Jésus» Moukandjo continue de marcher sur l’eau, mais Lorient piétine à Ajaccio 1-1. A Lille on change d’entraineur mais pas de résultat, défaite 2-0 à Angers. Les verts gère la petite compta de papi Galtier et gagne 3-0 contre Guingamp. L’Ennuico entre Nantes et Bastia c’est soldé comme prévu par un 0-0. Toulouse se réveille et stoppe la hype Ben Arfa, victoire 2-0 contre Nice.

 

Allez c’est tout pour ce week-end et je trouve que c’est déjà bien assez.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE