Aujourd’hui, la course aux votes se joue essentiellement sur les réseaux sociaux…Petit tour d’horizon des candidats qui manient le mieux Facebook et compagnie.

YouTube : victoire de Jean-Luc Mélenchon

2017 est l’année de la consécration de Jean-Luc Mélenchon. Alors que personne ne s’y attendait vraiment, le candidat de La France Insoumise a fait grimper sa cote de popularité auprès des électeurs… et notamment des jeunes. Pour cela, Jean-Luc l’a compris, il suffit de les toucher dans leurs centres d’intérêt, en l’occurrence : le web et les nouvelles technologies.

Alors que dans sa dernière campagne, Mélenchon s’était mis à dos les médias, il comprend à présent que la meilleure stratégie est de se tourner vers des médias qu’il puisse influencer à son gré tout en multipliant sa visibilité. Il monte donc sa propre chaîne YouTube ; avec 20 millions de vues depuis 2012, c’est un franc succès : revues de la semaine, meetings en direct, replay de ses passages à la télévision… YouTube lui permet de se montrer à des millions d’internautes, jeunes et moins jeunes, tout en se donnant l’image d’un homme connecté.

 

Facebook et Twitter : Victoire de Marine Le Pen

La présidente du Front national a misé toute sa communication sur les réseaux sociaux, et ça a fonctionné. Soucieuse de montrer une image d’elle-même différente de celle de son père, elle s’est attachée à se dévoiler en tant que femme.

Avec 1,3 millions d’abonnés sur Facebook et 1,36 millions de fans sur Twitter, Marine Le Pen explose les compteurs. Pourtant, après le débat à onze du 4 avril, la popularité de certains candidats plus « petits » comme Philippe Poutou a largement augmenté…

Plus d’un million de tweets ont été envoyés à propos du dernier débat organisé entre les candidats. La plupart avaient justement pour sujet les petits candidats qui faisaient pour une fois entendre leur voix.

 

Instagram : Victoire de Benoît Hamon

Le vainqueur de la primaire de gauche est lui aussi soucieux de son image sur les réseaux sociaux… Mais une toute autre image.

Benoît Hamon s’en donne à cœur joie avec Instagram, et n’hésite pas à se mettre en scène, parfois en pleine campagne, parfois dans sa vie personnelles, souvent avec humour. Alors que les jeunes électeurs veulent un président proche du peuple et décomplexé, le candidat sait se donner une image d’homme sympathique, voire drôle.

En toute subtilité … #ben #art #humour

Une publication partagée par Benoît Hamon (@benoit_hamon) le

 

Alors, la popularité des candidats sur les réseaux sociaux jouera-t-elle en leur faveur pour ces élections ? Réponse dans deux semaines !

LAISSER UN COMMENTAIRE