Longue mèche sur le front, joues glabres, blouson en cuir, bottines affutées sur jeans slims, mégot au creux des doigts, le tout sur photo en noir et blanc. C’était en 2004, ils étaient adossés aux murs de briques, par groupe de trois à cinq.

Les Naast, BB Brunes, Plasticines, Parisians, Second Sex, Shades… arpentaient les planches de salles disparues (le Gibus, devenu une boîte de nuit) ou oubliées (le Shebeen). Une décennie après l’émergence du mouvement qui embrasait Rock & Folk et la France, que sont devenus les “bébés rockeurs” ?

 

Numéro de Rock & Folk, premier soutien affiché des bébés rockeurs
Numéro de Rock & Folk, premier soutien affiché des bébés rockeurs

 

« Nouvelles chansons, on arrive #bbbrunes ». C’est en ces termes qu’Adrien Gallo, le leader des BB Brunes, annonçait ce 29 septembre sur Instagram le retour du fantasme des midinettes. Après un album solo et une honnête carrière en groupe, à seulement 26 ans, ils ne sont pas nombreux à pouvoir en raconter autant qu’Adrien Gallo. Etat des lieux.

 

Les BB Brunes

Date de naissance : 2006

Lieu de naissance : Paris.

Durée de vie : 9 ans, une victoire de la musique en 2009 et l’avenir devant eux.

Discographie : trois albums, un mini-album, la BO de Twilight (en VF) et celle d’Asterix & Obelix aux JO (en VO).

 

Les BB Brunes (Crédit : Pure People)
Adrien, Karim et Félix – BB Brunes (Crédit : Pure People)

 

Autopsie d’une carrière

 

Ils ont commencé comme tous les autres : par le rock d’adolescents énervés aux paroles insignifiantes et insouciantes (Blonde comme moi en 2007), avant de suivre le modèle anglo-saxon, plus apaisé, un peu plus sombre et mieux arrangé (Nico Teen Love en 2009). Et ils ont fini par se rapprocher de leur modèle à eux, la variété française, avec Long Courrier (en 2012) dont la réédition aura vu passer quelques grands noms comme Carl Barât des Libertines, Benjamin Biolay, ou encore Oxmo Puccino.

 

 

S’ils ne sont pas les pionniers de cette scène, aujourd’hui, ils en sont les seuls survivants. Trois albums tous classés entre la 9ème et la 6ème place des charts en France, et un quatrième en route. La bande de Gallo a terrassé la concurrence.

 

(Crédit : Paris Match)
Adrien, sais-tu ce que deviennent les autres « bébés-rockeurs » ? (Crédit : Paris Match)

 

Et aujourd’hui, quoi de neuf ?

 

Un quatrième album en vue, de la maturité, des paroles en français (sauf sur leur mini album) qui n’ont plus grand chose à envier à notre variété française : les BB Brunes ont fait du chemin.

Bien aidés par Claude Sitruk à leurs débuts, les minets parisiens se sont installés sur la scène française. Adorés ou honnis, leur parcours et leur longévité n’en forcent pas moins le respect. Jusqu’à quand ?

 

« J’ai été les voir en concert plusieurs fois et coup de coeur. Lorsqu’on les voit sur scène on se rend compte qu’il font partie des rares vedettes aujourd’hui en France. Ils font crier, ils donnent chaud », Oxmo Puccino.

 

Potentiel de trouage de tympan

 

Faible. Pour les amateurs de variét’ les BB Brunes n’innovent pas beaucoup mais apportent une fraîcheur qui n’est pas déplaisante. Pour ceux qui honnissent la variét ou ces minables gamins sans talents, Francis Lalanne a encore le droit de composer, alors à quoi bon lutter ?

 

Les Shades

Naissance : 2004

Lieu de naissance : Paris

Durée de vie : 9 ans, malgré quelques sursauts (pas d’orgueil). C’est déjà pas mal.

Discographie : trois albums. Oui, tant que ça.

 

Les Shades (Crédit : Vox Pop)
Les Shades (Crédit : Vox Pop)

 

Autopsie d’une carrière

 

Signés sur le label Tricatel de Bertrand Burgalat les Shades pondent un disque à peu près similaire à ceux de la confrérie (Le meurtre de Vénus en 2008), partageant avec les Naast la particularité d’intégrer sons de synthétiseurs organiques. Ils enchaînent avec un deuxième album 5/5 en 2010, qui ne sera pas aussi bien reçu. Néanmoins ils restent soutenus par Le Mouv’ (à l’époque où la radio avait « L’esprit Rock »), ce qui leur permet de conserver une visibilité.

Les Shades ont suivi les BB Brunes presque à la trace. Une différence : l’absence de succès (commercial). Pourtant, le deuxième album n’est pas fondamentalement médiocre. Optant pour des sonorités plus pop, tout en gardant la naïveté juvénile de leurs premières compositions, le rendu n’est pas inaudible. Et malgré le départ d’Hugo, le clavier, le groupe décide de continuer.

 

Ils se lancent alors dans l’autoproduction d’un troisième album : Les Herbes Amères, qui sortira en 2013, six mois après le Long Courrier des BB Brunes. Si le Mouv’ est encore un peu là, le disque ne connaîtra pas le succès escompté et convaincra le groupe de mettre un terme à son aventure.

 

Et aujourd’hui, quoi de neuf ?

 

Le groupe s’est récemment reformé, sans son guitariste Etienne Kerber, pour accompagner sur scène le groupe de rap français le Klub des Loosers. En outre, Victor Tamburini, le bassiste, a présenté son premier EP solo sous le nom de V pour V. Benjamin, le chanteur (et frère d’Etienne) officie désormais sous le nom de Ben Kerber et vient également de sortir son EP.  Harry Allouche, le batteur, a pour sa part suivi des études au Conservatoire de Paris. Il est désormais producteur chez Universal.

 

Potentiel trouage de tympan

 

Modéré. S’il ne vaut mieux pas s’aventurer dans les tréfonds de leurs albums, les Shades n’ont jamais fait que du BB Brunes en moins bien. De quoi foutre la gerbe à certains mais rassurer quelques curieux. Les divers projets solos des membres n’apportent pas grand chose, toutefois on peut noter qu’ils n’ont pas sombré dans les limbes de l’oubli.

 

(Crédit : Philippe Mazzoni)
(Crédit : Philippe Mazzoni)

 

Les Plasticines

Date de naissance : 2006

Lieu de naissance : Saint-Cyr-l’Ecole

Durée de vie : trop longtemps.

Discographie : trois albums.

 

Les Plasticines (Crédit : Ami Sioux)
Les Plasticines (Crédit : Ami Sioux)

 

Un OVNI. Quatre filles dans le vent qui montent un groupe de rock. Du jamais vu sur la planète musique française. Alors Philippe Manœuvre, le boss de Rock & Folk et maître à penser du mouvement, les prend sous son aile. En plus elles chantent en français. Elles débutent en fanfare avec un single Loser plein de bons sentiments et de paroles mièvres, avant de sortir LP1, leur premier album, en 2007.

 

 

Sauf qu’évidemment le reste des morceaux ne suit pas en terme de qualité. Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas essayer l’anglais ? Repérées aux Etats-Unis, elles signent pour un deuxième album. Mieux produit, encore moins bien, les Plasticines y entassent des tubes girly sans saveur.

Et aujourd’hui, quoi de neuf ?

 

Franges coupées, Los Angeles, paroles en anglais et 27 000 vues sur Youtube. On pensait le pire évité, le cauchemar terminé. Mais en 2014, les revoilà avec Back To The Start. Malgré un milliard de producteurs différents derrières elles (parmi eux, l’éminent Mirways de Taxi Girl, qui a travaillé avec Madonna), le mal est fait.

Les Plasticines persistent donc en anglais, ce qui n’est pas le plus terrible. Les voix sont trafiquées et abominables. De la véritable soupe en boîte. Elles seraient même actuellement en studio afin d’enregistrer un quatrième album…

 

Potentiel trouage de tympan

 

Maximum. Fuyez !

 

(Crédit : Charts In France)
(Crédit : Charts In France)

 

Les Naast

Date de naissance : 2004

Lieu de naissance : Joinville-Le-Pont

Durée de vie : pas assez longue, 5 ans.

Discographie : un album, 24 000 disques vendus, amen.

 

Brève apparition de Kakà à gauche de la pochette d'Antichambre, unique album des Naast.
Brève apparition de Kakà à gauche de la pochette d’Antichambre, unique album des Naast.

 

Autopsie d’une carrière

 

« Les garçons en partie détachables » selon les dires de Gustave Rambali, leader de la bande. Il s’agit de l’un des groupes les plus improbables du mouvement. Un chanteur aux capacités vocales limitées par une voix encore en mue, un joueur de clavier hors du temps et surtout, une anecdote qui fera leur légende.

Adepte du français comme les autres, les Naast ont la particularité de ne pas avoir de bassiste mais un clavier, ce qui ajoute une touche groovy assez inédite et une couleur musicale intéressante. Leurs solos de guitare sont par ailleurs parmi les plus travaillés en comparaison des autres premiers albums du mouvement.

 

 

Les Naast sont en réalité plus « rockeurs » que « bébés ». Des paroles (souvent) incompréhensibles telles que « Je suis dans ton point aveugle, je suis dans le coin de ton oeil » auront contribué à la notoriété du groupe, presque autant que le fameux plantage de fourchette dans l’oeil d’un fan effectué par Gustave (les paroles de la chanson précitée ont été écrites avant).

 

Et aujourd’hui, quoi de neuf ?

 

Même à l’heure du tout Facebook/Twitter/Instagram/Google Plus/Linkedin/Myspace/Skyzo, il n’est pas facile de retrouver des traces de chaque être ayant un tant soit peu marqué son époque. Pour autant, le chanteur des Naast a été aperçu au Conservatoire National de Paris, parfois en compagnie d’Harry Allouche, l’ancien batteur des Shades.

 

Gustave et Labrinth à l'avant-première de Straight Outta Campton (Crédit : Gustave Rambali)
Gustave et Labrinth à l’avant-première de Straight Outta Campton (Crédit : Gustave Rambali)

 

Il est musicien-auteur-compositeur-arrangeur-producteur chez Sony (ça vous fera moins rire à la phrase suivante) et sort avec une artiste récemment exposée au Grand Palais. Il a notamment arrangé la chanson Losers du dernier album de The Weeknd, écrit et produit le morceau Iron de Woodkid, tout comme le titre Ordinary Man du dernier album de Mika. Et il compose régulièrement pour le chanteur Labrinth (primé aux Brit Awards). En somme, il pèse.

 

Potentiel trouage de tympan

 

Achetez donc leur album pour vous faire une idée, au lieu de flinguer l’industrie du disque sur internet. S’agissant de Gustave, il semblerait que les haters se fassent de plus en plus rares.

 

 

0094637091951_audiocoverart_480x480
Pochette du single Mauvais Garçon des Naast (Crédit : Fnac)

 

NB : par souci de simplicité, les EP des groupes n’ont pas été cités. Divers groupes auraient pu être mentionnés au titre de cet article. Parmi eux : Brooklyn, The Parisians, Second Sex, Kid Bombardos, The Elderberries, Lipstick Traces, Music Is Not Fun, les Brats, The Hellboys, les Prostitutes, Divine Paiste, Boxon, The Rolls et tant d’autres… On les embrasse chaleureusement.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here