La femme aux cheveux courts est un mystère au regard des passants. Complètement assumée, elle est le symbole de la force et du courage au féminin. Pourquoi ce choix ? Ces beaux cheveux (ou non) ne sont-ils pas le symbole de la féminité ? Si on se fie à la préférence des hommes c’est le cas. La longue chevelure lisse ou frisé tombant le long de belles épaules est pour eux l’incarnation d’un idéal féminin. Dans un monde ou la femme ressent le besoin de plaire à son opposé, pourquoi choisit-t-elle d’effectuer un geste aussi sanguinaire ?

La première raison est d’ordre pratique mais n’est absolument pas la raison principale. Il y a là toute une démarche et une volonté de se manifester face au monde en tant qu’individu à part entière et non comme une femme qui appartiendrait à un siècle révolu.

Un siècle où la femme devait suivre des normes bien précises, loin des clichés de la société, de son machisme et de certains détails comme la longueur d’une jupe ou les formes de son corps. Les cheveux courts sont donc une forme de rébellion contre les codes sociaux.

12884378_1695069940781941_2124634998_n

Aux yeux des gens, se raser la tête correspond aussi à une orientation sexuelle. Ce geste peut changer toute une vie à l’image de dizaines de femmes de pouvoir adeptes de ce style capillaire. On pense à Grace Jones qui fait en ce moment les plateaux les plus en vue de l’hexagone pour son livre Je n’écrirai jamais mes mémoires.

Quand on regarde le classement des femmes les plus puissantes de 2015 réalisé par Forbes, on réalise que cinq des sept femmes en tête ont le cheveux plutôt court aussi : la présidente brésilienne Dilma Roussef, Christine Lagarde, l’économiste américaine Janet Yellen, Hillary Clinton et Angela Merkel. Taylor Swift, Emma Roberts, Jennifer Lawrence, Vanessa Hudgens, Miley Cyrus, Lily-Rose Depp, Katy Perry, Rita Ora, Sarah Hyland… Elles ont toutes essayé des coupes qui touchent difficilement leurs épaules. À l’inverse, l’homme aux cheveux longs se fait de moins en moins rare depuis quelques années. Comme le gender fluid et le transgenre qui gagnent du terrain dans le monde du textile et de la mode en général, on semble de plus en plus considérer qu’il n’existe pas de coupes de cheveux réservées aux femmes ou de coupes de cheveux réservés aux hommes. De la même façon qu’il ne fait aucun sens qu’il existe du dentifrice pour hommes ou des jouets roses estampillés « pour filles » plus cher.

IMG_0852

Quand on a les cheveux courts, les regards des autres deviennent héroïques. La présence est d’autant plus remarquée qu’elles peuvent encore être courtisées encore plus par les hommes. Très souvent, ces derniers sont aussi intimidés par cette curiosité. En tant que femmes, nous ne pouvons pas nier que cela a le don de nous plaire. C’est toute la personnalité qui se révèle au monde. En plus d’être terriblement sexy sur une paire de 10 cm, c’est une révélation de nous-même face à tous, clamant notre héroïsme et surtout l’envie de s’assumer sans se cacher. La chevelure trop longue n’est au final qu’une simple barrière. Cette expérience devrait vous motiver à y penser, car la femme au crâne apparent est surement une héroïne au point de devenir la futur « It girl » des prochaines années.

 

 

 

2 Commentaires

  1. Analyse pertinente et intéressante de la part de l’auteur de cet article.
    S’agit il d’un homme, d’une femme ? Cheveux courts, longs ?
    Laissons la magie du mystère fonctionner…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here