PRÉPARE TA COUPE DU MONDE (3/5) : La folie des pronostics !

D’ici le début de la Coupe du Monde 2018 de football en Russie, Skyzo te présente cet événement sportif en grande pompe.

Après la deuxième partie consacrée aux bouquins intéressants à feuilleter avant le coup de sifflet d’envoi de cette 21ème édition de la Coupe du Monde, on va s’intéresser aux 32 équipes qui ont obtenus leur billet pour la Russie et leur chance d’obtenir la victoire.

Brésil et Allemagne en favori

A entendre les journalistes, les spécialistes et les consultants du football, aussi bien à la radio que sur petit écran, le Brésil et l’Espagne font figure de favoris pour ce mondial russe. Les bookmakers pour ce mondial sont eux aussi de cet avis pour le Brésil avec une cote moyenne des principaux sites de paris sportifs en ligne de 4.91. En revanche derrière la Seleção, on retrouve l’Allemagne avec une cote moyenne de 5.01. Les champions du monde en titre conservent donc une belle côte avant de remettre en jeu leur titre. Suivent de près la France et donc l’Espagne avec une cote moyenne respective de 6.18 et de 6.40. L’avis des spécialistes du sport roi ne rejoint donc pas le pragmatisme calculatoire des sites de paris en ligne.

Le champion d’Europe en titre lui se positionne en 8ème place avec une cote moyenne de 21.80. Pas sûr qu’un champion d’Europe en titre depuis la Grèce en 2004 ait fait moins bien …

On retrouve à la dernière place pour le titre de vainqueur de la compétition, l’Arabie Saoudite et le Panama avec une cote de 1000 ! Soyons fou et parions sur le Panama, grand vainqueur de cette Coupe du Monde 2018 en affichant son étonnante disposition tactique, le 6-3-1 !

Cote = Vérité ?

Consultants et bookmakers ne sont pas forcément sur la même longueur d’onde sur l’Espagne, mais comment savoir qui a raison ? Quid des favoris du dernier mondial ?

En 2014 pour la vingtième édition de la compétition, le Brésil, favori par son statut de pays majeur dans ce sport et par son titre de pays hôte, s’affichait avec une cote de 4,0. D’un point de vue purement comptable, le résultat final ne fut pas forcément mauvais compte tenu de son parcours jusqu’en demi-finale mais les prestations affichées furent décriées dont notamment la traumatisante branlée 7 à 1 face à l’Allemagne. D’ailleurs, le futur champion du monde 2014 affichait avant le début de la compétition une cote moyenne de 6.50, ce qui en faisait la troisième équipe favorite pour les sites de paris sportif en ligne.

En 2010, l’Italie championne du monde en titre affichait une bonne cote pour succéder à elle-même, elle faisait partie des favorites avec l’Espagne et l’Allemagne. Résultat : elle ne sortira même pas de la phase de poule et terminera à la dernière place de son groupe avec deux petits matchs nuls.

Se fier aux sites de paris en ligne n’est donc pas forcément signe de succès pécunier !

La vérité du terrain

Ce qui fait la particularité du football réside dans le fait que tout est possible : une équipe de 5ème division peut mettre en difficulté une équipe de premier échelon et ainsi pouvoir l’emporter sur celle-ci. Ce genre de performance est beaucoup plus difficile voire impossible dans les autres sports collectifs comme le basketball ou le rugby. De plus, les cotes ne prennent pas en compte l’état de forme et l’état psychologique des joueurs, qui peuvent varier d’un match à l’autre.

Le terrain aura toujours le dernier mot !

Credits : Fredoc Stevens

Comments

comments